logo banque centrale des comores

ABC DE L'ÉCONOMIE
> Voir le lexique

Interview du Gouverneur de la Banque Centrale des Comores, Dr Younoussa Imani, dans le journal Al-Watwan du 27 novembre 2017.

Interview du gouverneur de la Banque Centrale des Comores sur Al-Watwan

1) Vous avez pris les rênes de la banque centrale des Comores dans une situation assez délicate. Les banques se débattaient devant des créances douteuses de l'ordre de 11 milliards.

Qu'avez-vous fait pour stopper 1'hémorragie ou les aider à redresser la barre ?

Cela fait exactement 9 mois depuis que je dirige la Banque Centrale. C’est en même temps un très grand honneur et un formidable défi. Avant de répondre à votre question, j’aimerais quand même rappeler que le paysage bancaire comorien est dans une phase de développement, il ne faut pas oublier que l’ouverture du secteur bancaire date de près de 10 ans maintenant, avec l’agrément de nouveaux établissements bancaires.

Pour la suite de l'intreview, merci de cliquer de lien suivant : Avec l’arrivée de cette concurrence, la Banque Centrale a révisé le cadre légal et règlementaire, qui datait des années 1980, et continue de mettre en place les outils nécessaires

Bien sûr, que le problème des créances douteuses constitue un facteur négatif tant pour les banques que pour le secteur privé. D’un côté, les banques n’arrivent pas à recouvrer leurs créances et de l’autre côté, les opérateurs privés accèdent difficilement à des crédits devenus plus chers en raison de l’augmentation du risque bancaire.

Il convient de rappeler que la constitution du stock des créances douteuses dans les banques comoriennes, ne s’est pas faite du jour au lendemain, mais a résulté de l’accumulation des mauvaises créances, parfois très anciennes.

Avec la mise en place de la nouvelle réglementation prudentielle, qui impose notamment un suivi rigoureux de ces créances et de leur provisionnement, les banques vont pouvoir passer en pertes les créances irrécouvrables au lieu de reporter d’année en année le stock de leurs créances douteuses. Aujourd’hui, on peut dire que le taux des créances douteuses a diminué, passant de 24% en septembre 2016 à 22% en septembre 2017.

- Téléchargez l'intégralité de l'interview du Dr Younoussa Imani


nov. 27, 2017
Catégorie : General
Posté par : admin_bcc

 Retour


CONVERTISSEUR DE DEVISES

 

Taux d'intérêts : Mars 2017 (%)

Avance Etat 1,147
Dépots non soum. obl. 0
Reser. obligat. 0
Escompte BC 1,147
Comptes sur livret 1,75
Tx debiteurs 7 à 14

Indicateur socio-économique

Taux pop +2,1%
Pop. totale 670 000
Densité 310h/km2
Croissance(2015) 1% (prov)
Inflation (2015) 1,3% (prov)

Taux d'inflation

fermeture

Envoyer la page à un ami

Nom:
E-mail:
Confirmation E-mail:
Email de votre ami:
Objet:
Message: