logo banque centrale des comores

TÉLÉCHARGEZ LES FORMULAIRES

Agrement EC

Agrement IF

Enquête conjoncture

ABC DE L'ÉCONOMIE
> Voir le lexique

Le Comité de liaison anti-blanchiment de la Zone Franc

09 mars 2015

Le Comité de liaison anti-blanchiment de la Zone franc (CLAB)Comité de liaison anti-blanchiment de la Zone franc (CLAB) a été institué par décision des Ministres des Finances et des Gouverneurs de banque centrale de la Zone franc le 19 septembre 2000 à l'occasion de leur réunion à Paris (France).

Depuis cette date, le CLAB est chargé d'assurer la coordination des efforts engagés par les pays membres dans le domaine de la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. Instance de concertation et d'échange entre les institutions intervenant dans ces domaines, il apporte un appui technique visant à faciliter la mise à jour des réglementations en vigueur en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme avec les normes du GAFI et à favoriser l'adoption de dispositifs efficaces aux plans tant national que régional.

Jusqu'au 1er janvier 2012, le CLAB était présidé par la Banque de France. Depuis cette date, les trois banques centrales des pays africain de la Zone franc (BCEAO, BCC et BEAC) préside le Comité pour un an à tour de rôle. Le CLAB se réunit en séance plénière au moins deux fois par an et rend compte annuellement de ses travaux aux Ministres des Finances et aux Gouverneurs des Banques centrales de la Zone franc. Le secrétariat des travaux du CLAB est assuré par le Service de la Zone franc et du financement du développement, au sein de la Banque de France.

En juin 2012, le CLAB a été admis comme observateur au sein du GAFI, s'imposant ainsi comme l'instance privilégiée de dialogue entre les institutions concourant à la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme au sein de la Zone franc.

En 2013, la Banque centrale des Comores a succédé à la BCEAO à la Présidence du Comité de Liaison.

Téléchargez le communiqué de presse

comité liaison antiblanchiment

En2014, c'est la Banque des Etats de l'Afrique Centrale (BEAC) qui a succédé à la BCC à la Présidence du Comité de Liaison. La première réunion annuelle s'est tenue à Yaoundé le 21 février 2014.

Téléchargez le communiqué de presse diffusé à l'issue de la réunion

En 2015, la Présidence du Comité de Liaison est revenue à la Banque Centrale des Comores, qui a présidé la 1ère réunion annuelle le 12 février 2015, au siège de la Banque centrale des Comores.

Ont participé à cette réunion, la Banque de France, la Banque centrale des Etats d’Afrique de l’Ouest (BCEAO), la Banque des Etats d'Afrique Centrale (BEAC), la Banque centrale des Comores (BCC), le Groupe Intergouvernemental d'Action contre le blanchiment d'argent en Afrique de l’Ouest (GIABA) et la Commission de l'Union économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA)..

Les sujets suivants ont été examinés :

-La situation législative et règlementaire en matière de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme dans les Unions économiques et monétaires de la Zone franc (CEMAC et UEMOA, Comores et France) ;

-La situation détaillée des Unités de renseignement financier ;

-Le rôle des banques centrales (BCEAO, BEAC, BCC) dans le domaine de la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme ;

-Les actions menées dans le cadre des groupes régionaux (GIABA, GABAC, ESAAMLG) ;

-La coopération internationale notamment la relation du CLAB avec le GAFI.

Le CLAB encourage les autorités et institutions des trois zones d’émission à poursuivre le processus de révision de la réglementation en vigueur afin d’assurer leur conformité aux nouvelles recommandations du GAFI et invité les autorités des trois zones d’émission à renforcer les capacités des Services de renseignements financiers.

comité liaison antiblanchiment


CONVERTISSEUR DE DEVISES

 

Taux d'intérêts : Mars 2017 (%)

Avance Etat 1,147
Dépots non soum. obl. 0
Reser. obligat. 0
Escompte BC 1,147
Comptes sur livret 1,75
Tx debiteurs 7 à 14

Indicateur socio-économique

Taux pop +2,1%
Pop. totale 670 000
Densité 310h/km2
Croissance(2015) 1% (prov)
Inflation (2015) 1,3% (prov)

Taux d'inflation

fermeture

Envoyer la page à un ami

Nom:
E-mail:
Confirmation E-mail:
Email de votre ami:
Objet:
Message: